Douceurs orientales

Daïma expose du 25 août au 9 septembre en Belgique, à Knokke-le-Zoute. De l’Ouzbékistan, son pays natal, l’artiste a gardé la nostalgie des palabres entre amis sur le tapcha, le large lit à thé, des atmosphères chargées d’épices et de parfums de fleurs, des siestes à l’ombre chaude des arbres… Ses toiles aux couleurs chatoyantes nous transportent dans un monde serein et convivial, où le temps semble suspendu. Ses personnages androgynes boivent le thé ou le vin, se livrent des secrets, paressent, rêvent. Leurs caftans et leurs coiffes se parent de délicats motifs fleuris alliant le rose quinachridone au bleu turquoise, le vert émeraude à l’ocre jaune. Tout est merveilles. Que ne peut-on pénétrer la toile et partager ces festins !

daima

Vin rouge, huile sur toile, 35 x 27cm. © Daïma

daima2

Secrets, huile sur toile, 30 x 60 cm. © Daïma

 [INTERVIEW]

« Je cherche encore à comprendre les mystères de l’Orient »

Cimaises le blog : Quel est le fil conducteur de cette nouvelle exposition ?
Daïma : Avec mon compagnon, l’artiste Maxime Vardanian, nous sommes retournés en Ouzbékistan après avoir longtemps vécu en France. Ici l’atmosphère est particulière et insuffle un air nouveau dans notre peinture. Exprimer ses sentiments sur la toile devient comme un besoin, une évidence parmi les ambiances colorées et pittoresques que nous offre le pays. L’exposition à Knokke-le-Zoute présente plus d’une trentaine de toiles de formats différents sont présentées. Le titre de l’exposition a été choisi en clin d’œil à une citation de Paul Klee imprimé sur le carton d’invitation. « Alors, ces étrangetés deviendront des réalités. Réalités de l’art, qui rendent la vie un peu plus vaste qu’elle n’apparaît généralement, parce qu’elles ne traduisent pas, avec plus ou moins de talent, ce qui est visible, mais révèlent des visions secrètes. »

Paul Klee a été séduit par l’Orient, tout comme Delacroix ou Matisse. Ils furent fascinés par ce qu’ils y ont vu mais aussi par cette sorte de force mystique qui émane de ces terres. Ces peintres nous ont laissé dans leurs œuvres une vision de l’Orient qui porte la marque de leur exaltation. Un Orient qui révèle une part infime de ses mystères et chuchote qu’il ne sera jamais conquis. Pour moi, l’Orient m’est origine. Mais il m’a accueilli une seconde fois, comme s’il s’agissait de la première. Je continue à découvrir mes terres, les gens dont les visages si particuliers se sont sculptés pendant des milliers d’années. J’admire la densité de leurs gestes, la finesse de leur esprit qu’ils retranscrivent dans leurs poèmes… Et, comme d’autres avant moi, je m’exalte et cherche encore à comprendre les mystères de l’Orient. »

L’exposition « Secret visions » de Daïma a lieu du 25 août au 9 septembre 2012 à la D’Haudrecy Art Gallery à Knokke-le-Zoute en Belgique.

N'hésitez pas à laisser un commentaire. Je le lirai avec plaisir !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.