Anselm Kiefer en Alsace

L’œuvre d’Anselm Kiefer démarre sur une interrogation capitale : comment après l’Holocauste être un artiste qui s’inscrit dans la tradition allemande. Partout dans ses toiles, ses installations, l’artiste se réfère à la guerre, à la terre patrie, mais aussi à la mythologie, à la cosmogonie. Il y a quatre ans, l’Anselm Kiefer avait inauguré le programme Monumenta au Grand Palais à Paris. Aujourd’hui, le musée Würth à Erpstein en Alsace présente les œuvres de l’artiste tirées de ses collections. Cette exposition couvre près de trente ans de travail. On y découvre des peintures très peu montrées de l’artiste créées dans les années 70 . Dans un style très différent, un peu maladroit et provocateur, elles sont la genèse des magnifiques œuvres d’aujourd’hui :

kiefer

Heroisches Sinnbild IV, 1970 (photo VA)

Quelques vues de l’exposition au Musée Würth :

kiefer
kiefer

Photos VA

Exposition jusqu’au 25 septembre. Anselm Kiefer dans la collection Würth. Musée Würth. Cliquez ici pour en savoir plus !

Pour les curieux, un reportage d’Arte montre l’atelier de l’artiste qui vient de déménager dans un ancien entrepôt de la Samaritaine à Croissy-Beaubourg :

N'hésitez pas à laisser un commentaire. Je le lirai avec plaisir !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.