Ailleurs

L’Espace culturel Louis Vuitton propose une nouvelle variation sur le thème du voyage et choisit de faire découvrir l’« Ailleurs » de dix-huit artistes dits « expéditionnistes ».

Parmi ceux-ci, j’ai particulièrement aimé le travail de Tïa-Calli Borlase. La jeune femme réalise des sculptures membranes à partir d’éléments utilisés en lingerie et en passementerie. Tous ces éléments sont alors assemblés de façon à former des sculptures légères et fragiles dont les formes évoquent volontiers les fesses humaines, les méduses et les chevaux.

TiaCalliBorlase.jpg

 

(photo Espace Louis Vuitton)

N'hésitez pas à laisser un commentaire. Je le lirai avec plaisir !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.