Les mondes louches de Chelushkin

La galerie Rabouan Moussion présente l’artiste russe Kirill Chelushkin jusqu’au 13 juillet. Celui-ci s’est fait connaître en dessinant des architectures industrielles imaginaires. À partir de la fin des années 90, il ancre ses œuvres plus dans le réel, critiquant le modernisme de notre société occidentale. Il dessine les anciennes villes russes interdites, les multiples usines en déclin qui hantent le pays. Des personnages se mettent à peupler ses toiles. Et ce sont les œuvres que je préfère. Elles dépeignent des situations absurdes où l’Homme révèle sa fragilité, elles évoquent des réminiscences de cauchemars enfantins, des souvenirs de la grande histoire soviétique… L’artiste, qui dispose d’une solide formation académique, a choisi la technique du crayon graphite qu’il travaille sur de grandes toiles plastiques. Le dessin très contrasté, les coups de griffe du crayon, les éclats métalliques du graphite accentuent l’effet dramatique des scènes. La tension est palpable, l’atmosphère se charge d’une ambigüité inquiétante…

Exposition Kirill Chelushkin « Iron », du 8 juin au 13 juillet 2013, Galerie Rabouan Moussion, 121, rue Vieille du Temple, 75003 Paris.

chelushkin1

chelushkin2

In a few words :
Kirill Chelushkin is a Russian artist who draws with graphite on plastic. He is known for his beautiful and large architectural drawings. In his later works, he depicts absurd situations where mankind reveals its fragility, he evokes childish nightmares and dark memories of the great Soviet history.
The gallery Rabouan Moussion in Paris presents his drawings until July 14.

N'hésitez pas à laisser un commentaire. Je le lirai avec plaisir !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.