Les chiens de Keith

L’une des forces de la peinture de Keith Haring tient dans son utilisation de symboles personnels à la fois simples et percutants. Mais l’artiste pionnier du street art ne donnait pas forcément une explication à ses œuvres, chacun devait pouvoir construire sa propre interprétation. Dans le répertoire de Keith Haring, le chien est un idéogramme récurrent. Ce chien mord, aboie, baise, est baisé… Pour cet artiste de rue, souvent confronté à la police, l’animal symbolise la violence, l’autorité, la répression de l’État et de ses représentants. Personnellement, j’y ai vu également une évocation d’une énergie sexuelle débridée que l’artiste assume et subit. Keith Haring mourra en effet du sida à 31 ans.

Avez-vous vu la belle exposition présentée par le Musée d’Art moderne de Paris ? Quelle est votre interprétation du bébé radiant, de l’homme à tête de crocodile et des autres symboles de l’artiste ?

haring 1

haring 2

haring 3

In brief :
The strength of the Keith Haring’s art comes from its use of personal symbols, at once simple and strong. Dog is one of them. For the street artist often confronted with the police, this animal symbolizes violence, authority and the repressive state. But, for me, it evokes too an unbridled sexual energy that Keith Haring assumed and s
uffered. He died of AIDS at age 31.

 

N'hésitez pas à laisser un commentaire. Je le lirai avec plaisir !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.