Embellissez Paris !

La Mairie de Paris a eu la très bonne idée d’organiser un concours à destination des artistes et des créatifs de tous poils. Elle a sélectionné vingt lieux à embellir dans la capitale : places, trottoirs, murs aveugles, porches, passages… Les candidats devaient imaginer une œuvre s’intégrant dans l’espace et l’embellissant. Pour participer, ils avaient à déposer un dossier avec photographies et note d’intention début janvier 2019. Un premier examen de faisabilité des services techniques de la mairie a sélectionné 340 projets « réalisables. »

Et c’est là que cela devient intéressant. Sur le site internet embellir.paris, chacun d’entre nous peut consulter les projets des artistes, découvrir leurs objectifs, leurs motivations, comparer leur parti-pris. Nous pouvons donner un avis « pour » ou « contre », voir les résultats. Cet avis sera ensuite pris en compte par un jury de professionnels qui élira le projet gagnant pour chacun des 20 lieux… La date limite pour voter est le 14 mars, dépêchez vous !

 

Le top 3 du blog !

Cimaises-leblog a regardé les propositions des artistes, très diverses, à la fois dans leurs univers et leurs techniques… Certains lieux ont été très inspirants, d’autres moins. Voici ses trois projets préférés, choisis pour leur qualité picturale… Mais il y en avait d’autres aussi très intéressants…

Pour ce passage sous le périphérique à Paris, le peintre Marc Goldstain a imaginé un sous-bois foisonnant, une bulle de verdure dans cet environnement gris et bruyant. Voici quelques extraits de sa note d’intention : « Ce site est un lieu de passage parfois très dense aux heures de pointe entre les deux lignes de tramway T2 et T3, et de part et d’autre par les voies d’entrées et de sorties du périphérique. (…) Avec son aspect de sombre tunnel ce passage totalement minéral et urbain n’est ni confortable ni rassurant, et souffre d’une absence cruelle de nature. Le désagrément inhérent à la fonction et à l’aspect du site pourrait-être contrebalancé par mon projet d’occupation des diverses surfaces composites, sur le thème d’un « sous-bois ensoleillé », habité et même un brin féérique. »

 

joris-embellir

La zone d’intervention se situe à proximité de l’hôpital Lariboisière. Le street artiste Joris se propose de créer une fresque tropicale à la bombe aérosol. « Concernant le choix de ce site, la volonté de l’artiste est multiple. Elle est tout d’abord d’apporter de la couleur, de la lumière et de la joie sur ce mur de l’hôpital Lariboisière. En effet, l’hôpital est souvent un lieu de souffrance et de douleur même si l’objectif final du passage à l’hôpital est la guérison, mais cette guérison n’est pas toujours garantie. Pour l’artiste, c’est une possibilité de donner aux patients une image positive et joyeuse qui pourra les accompagner pendant les quelques jours passés dans un univers hospitalier qui reste un peu impersonnel.

Mais les patients ne sont pas les seuls à passer à l’hôpital. Les personnels soignants font aussi partie du public visé par l’artiste. Ils travaillent dans un environnement difficile, confrontés aux aléas de la vie des patients.(…) Cette fresque leur est également dédiée, pour l’ouverture vers un monde extérieur qui peut les éloigner de l’hôpital par l’imagination et leur permettre de s’échapper quelques minutes, comme une fenêtre sur un ailleurs. »

 

Deux longs murs en panneaux de béton gris longeant une école primaire : l’un mesurant 55 m de long et l’autre 15 m. Voilà ce qu’en dit le porteur de projet, l’artiste Vega Lopez : « Si en son temps, ce mur de béton dégageait bien un sentiment de sécurité, il évoque plutôt aujourd’hui le repli sur soi et le cloisonnement. En cela, il faut l’adapter au désir contemporain d’ouverture. Pour moi, embellir est intrinsèquement lié au fait de ramener de la vie. De ce fait, mon projet se construit en rupture. Il consiste à créer un panorama riche et coloré : du gris à la couleur, du béton aux fleurs et d’un simple mur à un véritable horizon. Cet apport visuel s’intègrera à l’espace vert existant, créant ainsi une ambiance végétale au coeur de la ville qui embellira significativement l’école, et plus largement le quartier.

Grâce à l’usage de la profondeur de champs, l’horizon, en plus d’annihiler l’effet cloisonnant du mur, invitera tout usager ou riverain à une promenade récréative au plus profond de la forêt. En outre, puisqu’il s’agit d’une école, j’ai choisi de placer la ligne d’horizon à hauteur du regard des enfants, afin qu’ils soient les spectateurs privilégiés de cette invitation à rêver. Pour finir, pouvoir travailler sur un environnement destiné aux enfants me touche tout particulièrement car, comme eux, je désire ardemment ne jamais cesser de rêver. »

 

Où découvrir les 340 projets… et voter ?

Rendez-vous sur le site de la ville de Paris www.embellir.paris

Les résultats seront annoncés le 25 mars 2019. Bonne chance aux participants !

 

(Image mise en avant : vue d’un des projets du peintre Marc Goldstain pour le concours Embellir Paris)

N'hésitez pas à laisser un commentaire. Je le lirai avec attention !

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.